Mairie de Castelginest - Haute-Garonne (31)

Dimanche 19 novembre

soleil

5.6°c

Fête : St Tanguy

Plan de superficie

Castelginest

Hôtel de ville
Grand'Place du général de Gaulle
CS 20243
31780 CASTELGINEST 43.693166 1.427678

Tél : WORK 05 61 37 75 37 - Fax : FAX 05 61 37 75 36

http://www.mairie-castelginest.fr/

Catelginest en chiffres :

Superficie : 824 ha (8 km2)
Altitude moyenne : 129 mètres
Altitude minimum : 122 mètres
Altitude maximun : 193 mètres
Nombre d'habitants : Environ 10 000 en 2012 (Estimation INSEE)

Haute Garonne

Superficie en Km2 : 6 309
Nombre de communes : 588
Nombre de cantons : 53
Population estimée au 1er janvier 2012 : 1 282 000

Histoire

En 960, à une dizaine de kilomètres au nord de Toulouse sur la rive droite de la rivière de l'Hers, existait, sur le terroir de Vilaigo, un hameau avec sa petite église dédiée à Saint-Pierre, possession du monastère Saint-Sernin de Toulouse. Sur un parchemin du cartulaire, Castelginest apparaît pour la première fois en 1137. L'Hers L'église

La métairie de Saint-Sernin, où était collecté la dîme, possédait en 1247 une chapelle dédiée à Saint-Etienne préfigurant l'église actuelle qui a le même saint patron, bâtie dans les années 1540-1560.

En 1226, Castelginest faisait partie du nouveau territoire de sauvegarde de Toulouse dépendant directement du Comte de Toulouse représenté par son viguier. Il fut divisé en 1279 en quatre châtellenies : Auzielle, Castanet, Castelginest et Portet.

Le 12 juin 1367, il fut décidé, entre Randulphe abbé du monastère de Saint-Sernin, son couvent, les consuls prud'hommes et les habitants de Castelginest, de construire un fort en terre afin de protéger les hommes et leurs biens des multiples attaques se déroulant durant la Guerre de cent ans. De cette place forte, il ne reste que quelques noms évocateurs comme la rue du Fort et le chemin du Tour de Ronde, attribués au début du XXème siècle.

Jusqu'à la Révolution de 1789, Castelginest fut soumis à l'autorité seigneuriale de l'abbaye de Saint-Sernin. Dans la nuit du 26 décembre 1689, le pilori et le carcan installés sur place du village furent arrachés par des inconnus. La Mairie Rue

La population oscilla pendant des siècles entre 400 et 500 personnes. En 1962, Castelginest amorça sa transformation avec 780 habitants, en 1968 : 1 412, en 1975 : 3 876, en 1999 : 7 730 et en 2006 plus de 10 000 habitants.

Dans un cadre verdoyant d'une superficie de 812 hectares, bordé à l'est par les coteaux, à l'ouest par la rivière de l'Hers, Castelginest offre à ses habitants une ville à la campagne : c'est le mieux-vivre des temps modernes.

Les maires

de 2014 à aujourd'hui
M. CARNEIRO Grégoire
2008 – 2014
M. CARNEIRO Grégoire
2001 – 2008
M. CARNEIRO Grégoire
1995 – 2001
M. CARNEIRO Grégoire
1991 – 1995
M. LAURENT Jean
1990 – 1991
M. ROGER MACHART Jacques
1983 – 1990
M. LAURENT Jean
1978 – 1983
M. MAURE Jean-Louis
1947 – 1978
M. MAURE Jacques
1945 – 1947
M. BRESSOLES Paul
1935 – 1945
M. BOUVIER Marcel
1925 – 1935
M. BELLUC Camille
1912 – 1925
M. COULY Charles
1908 – 1912
M. SAINT-CHARLES Jean
1907 – 1908
M. JULIA Antoine
1892 – 1907
M. RAMONDOU Louis

Jumelage : Ponte di Piave

L'idée du jumelage entre Castelginest et Ponte Di Piave, commune de la Vénétie au Nord-Est de l'Italie, a été inspirée par la présence de nombreux italiens originaires de cette région, immigrés depuis l'entre-deux guerres.

C'est donc tout naturellement que plusieurs d'entre eux ont oeuvré pour un rapprochement entre nos deux communes. Les deux maires des communes ont souhaité et réalisé le jumelage en signant le 1er serment de jumelage, le 17 octobre 1987 (date de la cérémonie officielle à Castelginest) et en mai 1988 (date de la cérémonie officielle à Ponte di Piave).

Lors des différents échanges, les Castelginestois accueillent à leur domicile leurs homologues italiens, de nombreuses amitiés sont ainsi nées avec des personnes qui à l'origine n'avaient aucun lien avec l'Italie.

Le comité de Soutien au jumelage assiste la Commune, les associations, les écoles, pour la réalisation d'échanges avec leurs homologues de Ponte Di Piave.

Site Officiel du "Comité de Soutien au Jumelage Castelginest - Ponté di Piave"
Site Officiel de la Commune de Ponte Di Piave

Jumelage Après avoir fêté le XVème anniversaire du jumelage à Castelginest en juillet 2002, une délégation municipale et de nombreux membres du comité de soutien ont retrouvé leurs homologues italiens, à Ponte di Piave, du 01 au 05 Mai 2003 afin de renouveler le serment de jumelage.

En 2006, une délégation est venue nous rendre visite pour profiter de la fête locale de Castelginest. Nos homologues italiens ont pu également visiter les gorges du Tarn et le viaduc de Milliau.

En 2007, nous avons eu le bonheur de participer au carnaval de Venise du 17 au 20 février 2007.

Les 28, 29 et 30 juin 2008, nous avons reçu nos amis de Ponte Di Piave qui ont parcouru 1175 Kms pour honorer et célébrer les 20 ans de notre alliance. Au programme de ces 3 jours de fêtes, nos 60 amis Italiens, hébergés au sein des familles Castelginestoises, ont côtoyé les nuages avec la visite du "Pic du midi", site naturel unique culminant à 2877 m. et la haute technologie avec la visite des usines d'Airbus. Sans oublier nos spécialités culinaires au repas du dimanche soir, accompagné d'un orchestre et également un appéritif le dimanche midi sur la place du village offert par la Municipalité, où tous les Castelginestois étaient invités. Trois jours qui ont permis aux convives de tisser des liens toujours plus forts. Un symbole de pérennité: le renouvellement du serment du jumelage

Consulter le serment de jumelage

Jumelage Le dimanche 29 juin 2008, lors du Conseil Municipal extraordinaire, Monsieur Grégoire CARNEIRO, Maire de Castelginest et Monsieur Roberto ZANCHETTA, Maire de Ponte Di Piave, ont signé le nouveau serment du jumelage Franco - Italien qui officialise cette amitié de 20 ans.

Album Photo du 20ème anniversaire du jumelage Vidéo du 20ème anniversaire du jumelage
Vidéo en version italienne du 20ème anniversaire du jumelage

Blason

Le blason a été dessiné en 1985 par Christian CARRECHO, sous l'impulsion de Mme ROBY, vice présidente de la Commission Culture et Sport et de M. LAURENT, maire de Castelginest entre 1983 et 1990. Ce blason est un signe de reconnaissance et de rassemblement, unissant globalement sous une même cause, des hommes, même différents, entre eux.

Le Blason symbolise la fraternité, la pérennité de la tradition, l'alliance entre le passé et l'avenir.

Le descriptif du Blason :

Écartelé :
Au premier d'azur, au pont et au château de gueule symbolisant le pont de Castelginest et le centre du domaine appartenant au monastère de Saint-Sernin de Toulouse depuis le XIIème siècle.

Au second et troisième d'or symbolisant le prestige et la grandeur du passé de la Commune.

Au quatrième d'azur aux genêts d'or symbolisant les genêts qui poussaient sur le territoire avant les défrichements opérés par les chanoines de Saint-Sernin au XIIème siècle.

Brochant sur le tout, le blason primitif de Castelginest – d'or à trois barres de sable. Le chef, surmonté d'une banderole mi-partie azur et argent portant la croix de Toulouse.

Castelginest portera les couleurs d'or et de sable.

Le logo

Le Logo créé en 1996 a été confié au Scriptorium de Toulouse, école de calligraphie reconnue en France et en Europe pour son enseignement de haute qualité. Il symbolise la conception d'une nouvelle image de la Ville : une Commune fidèle à ses traditions qui s'adapte à son époque.

Sur les sept projets présentés, le choix retenu a été celui-ci :

Une typographie originale a été ainsi créée pour l'occasion.

« CASTEL » en majuscule, « ginest » en minuscule permet de décliner le nom en fonction des besoins.

Le premier exemple étant : Castel'Forum pour le titre du bulletin d'information municipal. FORUM, un clin d'œil au centre de la vie publique de ROME républicaine.

Autour du logo, un cadre rappelle l'existence du blason, la branche du genêt symbolise par son jaillissement le dynamisme de la Ville, ainsi que ses origines (blason), l'ensemble reprenant les couleurs symboles de Castelginest : le bleu et le jaune.